Comment vérifier si vous avez choisi le bon fournisseur d’électricité ?

Share Button

Une fois votre contrat électricité négocié, vient le moment de la première facture.
Nombreux sont les clients qui ont finalement l’impression de payer plus cher leur électricité avec leur nouveau fournisseur.
Mais en général, ce n’est heureusement qu’une impression ?
Explication en 5 points.


 

1- Factures estimées / factures réelles

La plupart du temps, EDF, fournisseur d’électricité historique, facturait selon des consommations estimées. Ce qui signifie que le montant des factures ne correspondait pas à la consommation réelle. Cela permettait à certains clients de lisser le montant de leurs factures sur l’année, à d’autres de se voir facturer des sommes d’avance, parfois importantes, avant d’être remboursé par le fournisseur. Dans tous les cas, ce mode de facturation entraînait des incohérences dans la facturation.

Les clients qui ont l’impression que leurs factures augmentent en ce début d’année sont ceux dont les factures étaient habituellement surestimées en fin d’année, engendrant des factures de rattrapage sous-estimées en début d’année. Certains clients ont même été remboursés de trop perçus. En comparant des factures au réel avec des factures estimées, il est logique d’avoir des écarts parfois importants. Ce phénomène est d’autant plus grand que les surestimations de fin d’année étaient importantes.

J’ai l’exemple récent d’un client dont les factures d’octobre et de décembre 2014 ont été largement sur-estimées, entraînant une facture de février 2015 très largement sous-estimée : EDF a dû rembourser une consommation de 582 kWh. Le nouveau fournisseur a ainsi établi sa facture sur la base d’une consommation réelle de 4495 kWh, alors que l’ancien fournisseur n’a facturé sur la même période de l’année précédente que 2077 kWh. Il est donc logique que le montant de cette première facture soit beaucoup plus élevé en comparaison : le client a joué le rôle de banquier pour l’ancien fournisseur pendant les 4 mois précédents.

 

2- Des factures de résiliation qui se font attendre

Pour compléter le point précédent, il faut également compter sur le temps de traitement des factures de résiliation du fournisseur historique. On constate aujourd’hui chez de très nombreux clients que ces factures tardent à arriver. Pour certains contrats passés chez un nouveau fournisseur, certains n’ont toujours pas reçu de facture de résiliation 4 mois après !

Un de mes clients qui m’avait interpellé sur le montant exorbitant de sa première facture (800 € contre 400 € habituellement), le fournisseur historique lui a remboursé 500 €, 4 mois après la fin de son contrat.

 

3- Perte de l’avantage des tarifs EJP

Jusqu’à la disparition des tarifs réglementés (cela ne concerne que les compteurs jaunes et verts), les clients bénéficiant des tarifs EJP profitaient de tarifs extrêmement avantageux : de l’ordre de 30% moins chers par rapport aux tarifs réglementés de base.

Si la perte de cet avantage a pu être compensé en partie par la négociation de tarifs du kWh marché, moins chers que les tarifs réglementés de base, cette compensation n’a pu être que partielle. A moins d’avoir pu profiter de la disparition des tarifs réglementés pour optimiser son contrat.

Si une telle optimisation n’a pas pu être réalisée, il s’agit alors du seul cas où la facture d’électricité augmente réellement avec le passage aux tarifs marché.

 

4- Augmentation de la CSPE

Même si cette taxe a augmenté de plus de 10% au premier janvier 2016 (cette taxe représente maintenant plus de 20% d’une facture d’électricité), celle-ci n’explique qu’une très faible part de l’augmentation d’une facture d’électricité. Voir mon article http://choisir-son-fournisseur-electricite.com/hausse-historique-taxes-electricite-janvier-2016/. Pour rappel, cette taxe n’est pas négociable, et est adossée à la consommation d’électricité seule.

 

5- Périodes de facturation différentes

Selon la date de prise en compte des contrats par les fournisseurs, les périodes de facturation peuvent être totalement différentes. J’ai observé le cas d’un client qui comparait des factures du 15/1/2016 au 29/2/2016 avec des factures du 2/12/2014 au 2/2/2015.

 

En conclusion

Le passage aux tarifs marché de l’électricité constitue une modification profonde dans notre rapport à cette énergie. C’est en effet la première fois depuis 70 ans que nous pouvons la négocier. Un temps d’adaptation est donc nécessaire pour comprendre les nouveaux mécanismes. Mais ce qui est à peu près certain, c’est que, contrairement aux énergies fossiles dont les cours fluctuent en fonction de l’offre et de la demande, l’électricité est une énergie dont le prix ne baissera plus, exception faite des clients qui n’ont pas encore traité en contrat marché, ou qui ont négocié leurs tarifs de manière désavantageuse.

 

 


Vous pensez payer votre électricité plus cher qu’avant ? Dites-le moi dans vos commentaires (ci-dessous).
Je vous enverrai un lien pour que vous puissiez m’envoyer vos factures pour que je puisse vous donner mon avis.


 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Comment vérifier si vous avez choisi le bon fournisseur d’électricité ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *