Simulations électricité : exemple d’une arnaque à 103.000 euros

Share Button

J’ai déjà rédigé plusieurs articles traitant des simulations réalisées par certains fournisseurs d’électricité. Dans celui qui va suivre, vous allez constater que cela peut aller très loin.

Incompétence ou arnaque ? Je vous laisse vous faire votre opinion. Mais sachez dores et déjà que l’entreprise en question, un groupe très connu du grand public, viens de faire signer un contrat qui coûtera au client 103.000 € de plus que ce qu’il a annoncé dans ses simulations, entraînant au passage une augmentation de près de 25% du budget électricité du client.

Voici donc l’histoire de 2 contrats électricité, signés par un agriculteur démarché à domicile par un commercial indépendant mandaté par ce groupe pour signer des contrats électricité pour son compte.

Avant de commencer, revenons un instant 2 ans en arrière : en novembre 2015, je faisais signer à ce client 2 contrats de 2 ans chez Direct Energie au moment de la disparition des tarifs réglementés de l’électricité : 2 contrats sans engagement pour le client, mais à prix fixe avec une date anniversaire au 15/12/2017. La particularité de ce type de contrat Direct Energie (offre horizon) est qu’il intègre les charges d’acheminement (le TURPE) dans sa structure tarifaire.

Fin juin 2017, le commercial se présente chez le client et lui annonce, étude à l’appui, qu’il pourra lui faire économiser la somme d’environ 7.000 € pour chacun des 2 contrats. Au regard des économies présentées et du renom de la société, le client fait confiance et signe les 2 contrats dans la foulée, sans se laisser le temps de la réflexion.

Quelques jours après, le même commercial se rend chez un autre agriculteur et utilise le nom du premier en référence. Le premier réflexe de ce deuxième agriculteur est le bon : il contacte son syndicat agricole, qui le dirige vers moi pour me demander mon avis.

Intrigué par l’importance des économies annoncées, je prends rapidement contact avec le client et lui demande les documents transmis par le commercial. Celui-ci m’envoie alors le mail du mandataire, dans lequel il est précisé que la simulation a été réalisée par le personnel du fournisseur d’électricité. Voici le message du mandataire :

 

Objet : Tableau économies générées sur compteurs 156 et 120

Monsieur,

Comme convenu ensemble, vous trouverez ci-dessous les 2 tableaux réceptionnés ce jour par le service ADV de XXXXXXXX relatifs aux simulations des économies générées sur vos 2 compteurs 156 et 120 kVA. Vous noterez une économie substantielle de 13 985.05 EUR sur les 2 compteurs et sur la durée du contrat. (sous réserve de l’évolution de vos consommations et de l’augmentation annuelle du TURPE répercutée au 1er aout de chaque année par l’ensemble des fournisseurs d’électricité). Espérant avoir répondu à vos attentes et vous remerciant à nouveau pour votre confiance.

COMPTEUR 156 kVA :

Simulation-fournisseur-electricite-156-kVA

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

COMPTEUR 120 kVA :

Simulation-fournisseur-electricite-120-kVA

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Cordialement

Signature Fournisseur électricité

 

Une « erreur » à 103.000 € !

Si j’ai souvent dénoncé le flou artistique concernant le calcul des charges d’acheminement dans plusieurs de mes articles, ces 2 simulations réalisées par un membre du personnel du fournisseur d’électricité sont un festival qui pourrait prêter à sourire si les enjeux financiers pour le client n’étaient aussi importants. Jugez-en plutôt :

Alors que le fournisseur annonce au client une économie substantielle de 13 985.05 EUR, le client devra en réalité faire face à une dépense supplémentaire de …………. 89 014 € !

 

Analyse détaillée de la simulation du fournisseur

Les remarques valant pour les deux contrats, je me contenterais de décortiquer la manière dont s’y prend le fournisseur pour tromper le client sur le compteur en 156 kVA.

  1. Les tarifs du fournisseur pris en compte dans l’étude sont différents de ceux de l’offre qui a été signée par le client.

Voici ci-dessous l’extrait des conditions particulières du contrat signé par le client. On voit clairement que, si le tarif HPH est à peu près similaire entre la simulation et le contrat, le tarif HCH est 8,2% plus élevé.

Tarifs-Contrat-fournisseur-electricite-contrat

Tarifs-Contrat-fournisseur-electricite-simulation

Si le problème s’arrêtait à ce détail somme toute assez mineur, cette simulation n’aurait pas de réelle conséquence sur le budget de cet agriculteur. C’est ce que vous allez lire maintenant qui est intéressant.

 

  1. La simulation du fournisseur n’a été réalisée que sur la consommation mensuelle de la facture de Direct Energie du 4 juin 2017 et non sur la consommation annuelle comme cela aurait dû être fait. Autrement dit, la simulation annuelle a été réalisée sur la base d’un mois de consommation. Une absurdité totale, d’autant plus chez un client avec une activité saisonnière.

Simulation-fournisseur-electricite-consommations

Direct-Energie-Consommations-electricite-mai-2017

En réalité la consommation du client est 13 fois supérieure à celle reprise dans la simulation du fournisseur indélicat (488 MWh au lieu de 37 MWh).

 

Le plus surprenant dans cette affaire est que, comme vous pouvez le voir ci-dessous, les factures de Direct Energie comportent un tableau bien visible en page 1 qui reprend en détail la consommation par période horo-saisonnière sur l’année complète. Le fournisseur n’a donc aucune excuse pour n’avoir pas intégré ces données dans sa simulation.

Direct-Energie-Consommations-electricite-annuelles

 

  1. La deuxième erreur importante vient du fait que cette simulation compare un contrat électricité « intégré » (Offre horizon Direct Energie) avec une offre de marché, ce qui n’est pas du tout la même chose. La différence tient au fait que dans la première, les charges d’acheminement (TURPE) sont incluses dans le montant de l’abonnement et du kWh. Pas dans la deuxième. Autrement dit, soit le fournisseur ne connait pas son métier, ce qui est grave, soit il a délibérément voulu tromper le client, ce qui est encore plus grave.

Ce faisant, le fournisseur a comptabilisé 2 fois les charges d’acheminement dans la simulation de son concurrent (2 fois 15 278,99 € par an !).

En trichant sur les consommations et en comptant 2 fois les charges d’acheminement, il n’est pas étonnant que l’offre de ce fournisseur, pourtant 12.322 € plus chère que celle de son concurrent, soit présentée comme étant bien meilleur marché !

Pour le client, ce sont donc 49.288 € de dépenses supplémentaires à prévoir sur 48 mois, alors que le commercial lui promettait 7.139 € d’économies comme on peut le voir dans cette simulation.

Simulation-Blog-choisir-son-fournisseur-electricite

Pour information, voici le détail des charges d’acheminement de ce contrat 156 kVA (TURPE 4) :

Simulation-Blog-choisir-son-fournisseur-electricite-TURPE

(15 424 € en TURPE 5)

 

  1. Dernier point : vous pourrez remarquer en lisant attentivement la simulation du fournisseur que son outil est à la base destiné aux simulations pour le gaz naturel ! En effet, la TICFE n’existe pas en électricité et les montants de la CTA, de la TDCCFE et de la TCCFE correspondent à ceux du gaz naturel.

 

Enfin, pour le deuxième compteur (contrat 120 kVA), le surcoût pour le client est de 39.726 € sur la durée du contrat alors que le commercial lui annonçait une économie de 6.845,29 €.

 

En conclusion

Je ne le répéterais jamais assez :

  1. il ne faut jamais faire une confiance aveugle aux simulations des fournisseurs. Au contraire !
  2. renseignez-vous sur votre interlocuteur : s’il travaille comme mandataire pour un seul fournisseur, faites très attention. Plusieurs fournisseurs très connus et dont le métier premier n’est pas l’électricité ont préféré sous-traiter leur commercial plutôt que de recruter des spécialistes. Ce sont en général ceux chez lesquels j’ai relevé les problèmes les plus importants et les tarifs les plus élevés. Pour information, l’association UFC Que Choisir a identifié les mêmes fournisseurs « à problème ».
  3. ceci va peut-être vous surprendre, mais je constate chaque jour que plus l’entreprise est connue, plus les risques d’erreur sont élevés. Contrairement à ce que beaucoup croient, la notoriété ou l’ancienneté de l’entreprise ne sont pas, à ce jour, des gages de sécurité et/ou de sérieux.
  4. comparez toujours les offres des fournisseurs sur les mêmes outils informatiques, en prenant en compte des consommations annuelles.
  5. Enfin, pensez optimisation de contrat. La très grande majorité des fournisseurs d’électricité n’ont aucun logiciel pour réaliser cet exercice, y compris les fournisseurs historiques. Faites donc appel à un expert. Les économies peuvent être supérieures à une bonne négociation tarifaire.

 

Voilà. Maintenant, si vous avez des question ou si vous doutez de la simulation de votre fournisseur, envoyez-les moi. Je vous retournerai une simulation gratuite.

Et si cet article vous a intéressé, n’oubliez pas de le partager dans vos réseaux.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *