Comment utiliser les dépassements de puissance pour réduire sa facture d’électricité ?

Share Button

Chez beaucoup de clients en tarif vert, voir son fournisseur d’électricité facturer du dépassements de puissance est vécu comme une punition. « Cher client, vous payez parce que vous avez dépassé la limite”. Pourtant, bien utilisé, le dépassement de puissance constitue une véritable stratégie pour réduire ses factures d’électricité. Pourquoi ?

Dépassement de puissance et puissance souscrite

Dépassement de puissance et puissance souscrite sont deux facteurs très étroitement associés. En effet, quelque soit le contrat électricité, plus la puissance souscrite est élevée, plus vous payez d’abonnement. En revanche, le risque d’être facturé en dépassements est réduit, voir nul.

Inversement, plus la puissance souscrite est faible, moins l’abonnement est élevé. En revanche, le risque de payer du dépassement augmente.

Alors, où se situe la limite ?

Dans quel cas est-il judicieux d’avoir une puissance souscrite en dessous des puissances atteinte ?

Pour faire simple, plus la consommation est variable dans la journée, plus il est intéressant de souscrire des puissances en dessous des puissances maximales atteintes. En voici un exemple ci-dessous :

Points-10-minutes-electricite-variables

En revanche, dans le cas suivant, on voit une courbe de consommation en plateau qui ne permet pas de souscrire des puissances en dessous des niveaux de puissance atteints, sous peine de payer d’importants dépassements de puissance :

Points-10-minutes-electricite-en-plateau

Les feuillets de gestion présents à la fin des bilans de consommation EDF donnent donc une première indication. Mais ils ne sont pas suffisamment précis pour permettre ce genre d’optimisation. Ils ne renseignent en effet que sur les maximums atteints chaque mois.

Pour optimiser efficacement son contrat électricité, que ce soit en tarif réglementé ou en tarif marché, les points 10 minutes sont indispensables. Ces données sont disponibles pour les compteurs verts dont la puissance est supérieure ou égale à 250 kVA.

Ces points 10 minutes permettent de calculer de manière précise le montant des dépassement quadratiques.

Quelle sont les limites à ne pas dépasser dans l’optimisation ?

Ces calcules nécessitent toutefois des logiciels sophistiqués, qui mettent en pratique les équations mathématiques du TURPE. Ces logiciels sont capables, sur la base des points 10 minutes de l’année précédente, de calculer avec précision les puissances qui auraient dû être souscrites pour minimiser le budget électricité.

Ces calculs doivent toutefois être pondérés par un travail d’enquête, de manière à relever les évolutions probables de consommation, à la hausse comme à la baisse, pour conserver une marge de sécurité satisfaisante. C’est pourquoi je ne conseille un changement de puissance que dans le cas où l’écart entre les consommations d’électricité et le contrat est manifestement trop important.

Il m’est souvent arrivé de voir des écarts de l’ordre de 15 à 20%. Ceux-ci s’expliquent souvent par des contrats électricité qui n’ont jamais été révisés pendant des années, alors que les besoins ont évolués. Ou par une méconnaissance des clients de leurs droits : comme ce client qui croyait être bloqué en puissance par un contrat de 6 ans avec son fournisseur d’électricité, alors qu’il n’était bloqué que pour la fourniture. Ce client a été sur-facturé de 17.000 € HTT par an pendant 5 ans, sans que son fournisseur d’électricité ne l’alerte.

Dans un prochain article, je parlerai plus précisément des leviers dont dispose un client en contrat vert pour négocier l’optimisation de son contrat électricité. Notez toutefois une chose très importante dès maintenant. Ne modifiez pas votre puissance souscrite moins d’un an avant l’échéance de votre contrat électricité : si vous ne respectez pas cette règle, vous serez lié à votre fournisseur d’électricité actuel (sous peine de lourdes pénalités financières si vous changez de fournisseur). La conséquence est que vous ne serez plus en position de force face à votre fournisseur. Vos tarifs du kWh électrique seront donc plus élevés.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me poser votre question dans la case “commentaire” ci-dessous :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :calcul puissance souscrite en logiciel

10 thoughts on “Comment utiliser les dépassements de puissance pour réduire sa facture d’électricité ?”

  1. j ai un contrat ejp 36 kw 60A je vient de monter un frigo supplementaire le tout mesure conso 65A que dois je faire ? sachant que cela tourne que lete pendant 2 3 mois changer la puissance reposer un autre compteur ou louer un groupe merci d avance

    1. Bonjour Patrice,
      Tout dépend de votre consommation actuelle en pointe. Si votre nouveau frigo ne fait pas disjoncter votre compteur, je vous conseille de conserver votre compteur bleu EJP. Vous ne trouverez pas mieux comme contrat.
      En revanche, s’il disjoncte, vous avez deux solutions :
      1-Si cela est possible, vous pouvez essayer de limiter la consommation des autres appareils pendant ces 2 ou 3 mois d’été, pour éviter de dépasser les 36 kWh de consommation « en pointe »
      2-Sinon, vous n’aurez pas d’autre choix que de changer de compteur et de passer en contrat jaune.
      Pour la solution du groupe électrogène, pourquoi pas ? Mais entre le montant de la location, le carburant, la surveillance du groupe, les pannes possibles, je me demande si celle-ci est vraiment rentable et pratique.
      Cordialement.
      Christophe

      PS : puis-je vous demander votre activité ?

  2. Bonjour,
    Je suis membre d’un conseil syndical,depuis décembre 2015 nous avons changé de fournisseur d’électricité et souscrit une offre de marché. Depuis cette date notre nouveau fournisseur ne nous facture pas les dépassements de puissance est-ce un oubli ou sont-ils maintenant inclus dans le TURPE.
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Guy,

      Merci pour votre question.
      Malheureusement, vous ne me donnez pas suffisamment d’éléments pour que je puisse répondre à votre question.
      Cela dit, je n’ai pas encore rencontré de cas où un fournisseur ait oublié de facturer des dépassements. Mais cela ne veut rien dire, car je découvre encore des erreurs de facturation chez les fournisseurs d’électricité (quelque soit la taille et le nom). Je ne serais donc pas affirmatif.
      Ce que je vous propose, c’est de m’envoyer une des dernières factures de votre ancien fournisseur + le feuillet de gestion 2015, ainsi que les factures de votre nouveau fournisseur.
      Pour cela, je vais vous envoyer un email séparé.
      A bientôt !

  3. Bonjour,

    Ayant ma courbe de charge avec mes points tous les 10 min et ma puissance souscrite (270kVA), est-il possible de calculer ma puissance optimal. Avez vous un tableau excel ou un outil me permettant de trouver la puissance idéal pour me faire faire des économies ?

    1. Bonjour,
      Merci pour votre question.
      Oui, j’ai développé plusieurs outils pour réaliser notamment ce type de calcul à partir des points 10 minutes notamment.
      Cependant, vous avez dû comprendre en lisant mon livre gratuit que la puissance seule est une des multiples variables à prendre en compte pour optimiser un contrat : dénivelé de puissance, option tarifaire et puissance de souscription en font partie.
      Mes outils ne vous seraient d’aucune utilité pour réaliser ce que vous voulez faire sans une solide formation.
      Par contre, vous pouvez m’envoyer vos points 10 minutes (format excel) et je vous dirai si vous avez quelque chose à gagner et si oui, combien.

    1. Bonjour,
      Si vous voulez vos questions ne soient pas visibles en bas des articles, il vous suffit d’utiliser le formulaire de contact.
      Bonne journée

  4. Bonjour,

    Engie, notre fournisseur d’électricité, ne nous fournit pas la puissance atteinte (au moins mensuelle) pour nos sites. Comment faire pour la connaitre?
    PS: il s’agit de tarifs bleus
    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      Aucun fournisseur ne pourra vous communiquer cette information pour un compteur bleu. ENEDIS ne collecte pas cette information sur ses serveurs.
      Par contre, vous pouvez trouver cette information par vos propres moyens (si vous disposez d’un compteur électronique) en consultant la puissance instantanée sur l’écran de votre compteur.
      Autre solution, mais c’est beaucoup plus cher : faire venir un électricien spécialisé qui vous branchera un appareil capable d’enregistrer la courbe de puissance pendant quelques heures.
      Si votre objectif est de savoir si votre puissance souscrite est trop importante par rapport à votre consommation actuelle, faites le test en mettant en route tous les appareils électriques.
      Maintenant, j’ai 2 questions à vous poser :
      Quelle est votre puissance compteur ? Et avez-vous pensé à changer de fournisseur ?
      ENGIE n’est, en effet, pas réputé pour être le fournisseur le plus intéressant du marché.
      Pour être plus direct, tous les contrats bleu ENGIE que j’ai été amené à étudier étaient beaucoup plus chers que le tarif réglementé.
      Si cela vous intéresse, je peux faire une étude rapide de votre contrat : pour cela, envoyez-moi la copie de 2 factures complètes à un an d’intervalle.
      Pour me les envoyer, utilisez ma boite mail crochu.pro@free.fr

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *