Syndics : pourquoi payer moins quand on peut dépenser plus ?

Share Button

C’est la question que l’on peut se poser …

La nature humaine est assez surprenante. Alors que certains se plaignent que les charges de copropriété augmentent chaque année, les mêmes n’hésitent pas à tout faire pour payer le plus cher possible. Le concept est assez déroutant, mais c’est la triste réalité.
Parfois même, ces personnes n’hésitent pas à s’en prendre au gestionnaire de syndic par la suite, alors qui n’y est absolument pour rien.

Prenons ce cas récent :

Il y a un mois, je conseillais à un syndic de copropriétés de renégocier l’ensemble des contrats gaz naturel des 50 copropriétés dont il a la gérance (environ 50 GWh de consommation sur la période). Les tarifs du gaz naturel étant encore très sages avant l’entrée en période d’hiver, l’économie globale prévisionnelle est de près de 20 % par rapport aux contrats actuels (600.000 € TTC d’économies).

Travailler intelligemment avec un syndic, c’est bénéficier par exemple de la possibilité de négocier de gros volumes de gaz ou d’électricité à la fois, et de bénéficier collectivement de l’effet de masse à l’échelle d’un syndic. En négociant chacun dans son coin, tout le monde y perd. Cela semble évident. Mais pas pour tout le monde …

Des associations comme UFC Que Choisir l’ont bien compris en proposant de négocier du gaz et de l’électricité, que ce soit pour leurs adhérents ou non.

Mais parmi ces 50 copropriétés, une a dit non, pensant certainement obtenir mieux que son syndic. Voici ce que cette décision a coûtée concrètement aux copropriétaires.

 

Comparaison d’une négociation en solo avec une négociation groupée

  • En négociant groupé, le budget de la copropriété aurait baissé de près de 20.000 € TTC sur 3 ans (21,3 %) comme on le vois ci-dessous :

Syndics de copropriété : négociation dans le cadre d'un groupement d'achat

 

  • En négociant séparément ses 500 MWh de consommation annuelle, cette copropriété n’a économisé que 12.560 € TTC sur 3 ans (13,4%).

Syndics de copropriété : négociation hors groupement d'achat

 

Autrement dit, en voulant jouer en solo, l’équipe syndicale a fait perdre près de 7400 € à cette copropriété de 30 appartements, soit 246 €/logement. Les autres copropriétaires apprécieront !

 

 

Ce que coûte un appel d’offre réalisé par un consultant

Réponse : rien ! Un appel d’offres ne coûte pas le moindre centime, ni au syndic, ni aux copropriétaires.

L’apporteur d’affaires, indépendant des fournisseurs, facture la prestation d’accompagnement à l’achat au fournisseur qui emporte le marché (le fournisseur est très content de ce fonctionnement car il fait des économies sur sa masse salariale).
Cerise sur le gâteau, en faisant appel à un spécialiste de la négociation de contrats énergies, les copropriétaires bénéficient d’un service après-vente gratuit qui peut leur être parfois très utile pour résoudre certains problèmes ou obtenir rapidement des informations de qualité.

Alors, pourquoi payer moins quand on peut dépenser plus ?

 

Si comme moi, vous êtes copropriétaires, n’hésitez pas à partager cet article avec votre syndic.

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *